Classement au tennis : Comment ça fonctionne ?

Sur terre-battue ou surface gazonnée, le tennis est un sport qui ne laisse pas indifférent. Plusieurs millions de personnes suivent leur joueur de tennis préféré lors de tournois ou coupe comme la prestigieuse Coupe Davis ou l’emblématique tournoi de Roland Garros.

Ils ne ratent aucun match que ce soit celui du huitième de finale, du quart-de-finale, de demi-finale et encore moins celui de la finale de la coupe. Mais savent-ils comment ces tennismans sont classés ?

Classement au tennis : un véritable casse-tête pour les non initiés

Le tennis est un sport apprécié et suivi par bon nombre de personnes. D’ailleurs, l’US Open, l’Open d Australie, le tournoi de Wimbledon et le tournoi de Roland Garros, qui forment les tournois du Grand Chelem, l’attestent. Ces événements sportifs sont suivis par des spectateurs dans le monde entier.

D’ailleurs, comment pourrait-on rater les matchs de tennismans comme Raphael Nadal, Pierre-Hugues Herbert, Gaël Monfils, Jo Wilfried Tsonga, Andy Murray, Daniil Medvedev, David Goffin, Ugo Humbert, Milos Raonic, Tomáš Berdych, Richard Gasquet, Dominic Thiem, Stanislas Wawrinka ou encore ceux du serbe Novak Djokovic. Les matchs de ces tennismans français et étrangers offrent aux spectateurs un niveau de jeu exceptionnel, sans oublier le tennis féminin.

Certes, suivre des matchs de tennis en direct est fort agréable. Mais mis à part les joueurs de tennis et les initiés, qui peut prétendre s’y connaitre vraiment en matière de classement de tennis ?

Classement au tennis : quels sont les types de classement qui existent ?

Au niveau international, il existe 2 systèmes de classement de tennis : les classements par rangs et les classements par handicaps. Le classement par rang est utilisé au niveau international. Le classement WTA, le classement ATP le classement ITF en font partie. Dans ce système de classement, les joueurs accumulent des points pendant les tournois (ceux du grand-chelem par exemple) et sont classés en fonction du total des points accumulés. Ce qui compte au final, c’est le niveau atteint dans chaque tournoi. Dans le classement de l’ATP, ce sont les points cumulés lors des tournois joués sur les 52 semaines qui sont pris en considération et les joueurs sont classés d’après ces points. Ce sont donc les points gagnés lors des 4 tournoi du Grand Chelem (Roland Garros, Open d australie, Wimbledon et US Open), des 8 masters 1000, des 6 meilleurs résultats réalisés dans des tournois comme (Masters 1000 de Monte Carlo,  ATP Challenger Tour) et du tournoi ATP Finals. Quant au classement par handicap, il a été mis en place afin de mieux équilibrer le comptage des points par rapport aux différents niveaux des joueurs.

Au niveau national, on trouve 4 grandes séries de classements : La quatrième série est la série la plus faible. Elle est composée de 6 échelons : 40, 30/5, 30/4, 30/3, 30/2, 30/1. La troisième série comporte également 6 échelons : 30, 15/5, 15/4, 15/3, 15/2, 15/1. Quant à la deuxième série, elle a la particularité de compter 3 classements négatifs : 15, 5/6, 4/6, 3/6, 2/6, 1/6, 0, -2/6, -4/6, -15. On trouve dans cette série, les meilleurs joueurs français et joueuses françaises. Dans la première série on trouve les 30 meilleurs joueurs français et les 20 meilleures joueuses françaises.

Chaque mois, les classements sont réajustés selon les performances des joueurs et leurs victoires. Il est possible de monter en classement pendant les mensualisations, en dépassant le nombre de points requis par le classement mais il est impossible de régresser et le calcul est effectué en prenant en compte le classement de chaque adversaire.

Comme à la fin de chaque mois, le classement est revu à la fin de chaque année. Mais en fin d’année, on prend en compte le futur classement des adversaires. Lors de ce réajustement, il est possible de perdre un échelon.